Qui est SEPE ??
biographie; Discagraphie; Textes1; Textes2; Textes3; Textes4; Textes5; TÚtosketches
I soccavisti; Signé Sepe; G.Picoli; discours d'Alliende; Signé V.Jara; Ôme Page; MP3 Autres artistes; Liens; Mp3

Daniele SEPE

Article de l'Huma

    L'histoire de Daniele Sepe se lit dans les lignes de ses compositions, atypiques, joyeuses et tout simplement géniales. Pour cet artiste napolitain, la musique a porté sa vie, le conduisant du noir au blanc, de la nuit à la lumière.
En sacrifiant tout pour son saxo, Daniele Sepe a attendu près de vingt ans que les projecteurs s'allument et qu'enfin, son talent soit pleinement reconnu. Paradoxalement encensés par la critique, ses albums ne franchissaient pas pour autant la barre de la survie.
Après avoir flirté avec toutes les musiques, souvent même avec beaucoup de talent, Daniele obtient son diplômé du conservatoire de Naples) , il fut largement sollicité par les artistes italiens, au point que pas un album ne sortait sans avoir dans son casting son nom.
Pourtant, malgré cela, sa musique restera dans l'ombre jusqu'à l'aube des années 95. Depuis cette période, les compositions de ce personnage irrésistible, au lyrisme lunaire, on fait le tour du monde. Avec son saxo ténor, Daniele SEPE entraîne le public dans une aventure aux confins des musiques populaires, dans un univers sonore qui fusionne entre jazz et world music et qui s'exprime dans une langue universelle. Aujourd'hui, Daniele connaît un succès grandissant en France.


Saluti da Napoli

     Rien à voir avec les pizzas napolitaines à la sauce mandoline, ni avec " O sole mio " d'ailleurs !!! la scène musicale napolitaine est aujourd'hui bien trop hétéroclite pour pouvoir être résumée en quelques lignes sur une carte postale. Elle englobe des genres musicaux se développant tous azimuts : après le jazz-rock latin et visionnaire de Pino Daniele et Napoli Centrale, après la redécouverte de la musique folklorique par Nuova Compagnia di Canto Popolare, voici à présent le Dub saisissant d'Almamegretta (demandez-les chez On-U Sound), le rap combatif de Bisca & 99 Posse et les rythmes gangster d 'E Zezi et Tammurriata di Scafati . Et, qui plus est, voici D. SEPE et sa musique qui semble s'approprier la diversité napolitaine toute entière.

     A mi-chemin entre l'Europe et l'Afrique, Naples, intense et dramatique, sait allier les traditions méditerranéennes florissantes, le sens du Belcanto et la colorature arabe. Aimant la musique au-delà de tout, elle offre sans aucun doute un terrain fertile à l'éclosion musicale, unissant un tempérament artistique provocateur, fermement décidé à lutter contre les clichés à la virtuosité et à la discipline enseignées dans les conservatoires de musique classique.

     D.SEPE sait au besoin descendre de son piédestal de musicien classique : cet enfant terrible du jazz associe l'intellectuel et le profane et est beaucoup plus proche de Gato Barbieri que de Peter Gabriel par exemple. Il amalgame forma canzone, improvisation, musique d'orchestre, tarantella, rap (Vite perdite) et free jazz de Chicago, intégrant hip hop et chansons anonymes, médiévales ou de music-hall, faisant naître du saxo de jan Garbarek des chants lugubres de Laponie et des récitatifs anciens du Proche Orient, en ajoutant le très long vibrato de la tammorra et le paroxysme d'un ensemble de cuivres. Il affiche à la fois l'expression contorsionnée du comédien italien TotÚ et la grimace prononcée de Frank Zappa, citant le poète Tacite et le rapper Zulù, Maïakowsky et le maître mythique Anepeta , N.a.t.o. et Magna Grecia, les rebelles latino-américains, les marionnettes du théâtre politique italien et d'innombrables chanteurs populaires. Avec tout ceci, il utilise le son du Tempio di Mercurio, rappelant celui de bâtiments d'usine occupés par des ouvriers en grève.

     Dans cette Babel de signes et de styles, Sepe arrive à rendre de façon très claire la voix d' Auli Kokko, cette chanteuse suedoise qui balbutie tour à tour en napolitain et dans d'autres dialectes du Meridiens italien "Auli Kokko" dit Sepe chantait dans un groupe de heavy metal féminin en Scandinavie. Elle a un beau jour débarqué à Naples, son sac de couchage sous le bras, et est tombée amoureuse. Maintenant nous faisons également " Chebba " de Khaled avec elle.

     Pas étonnant donc, que "Vite perdite " soit le disque le plus dense et le plus élaboré de Sepe, celui dans lequel il utilise au mieux le matériel sonore et les voix humaines. Certains diront peut-être qu'il en fait trop, mais il est bien difficile de trouver chez Sepe une seule note qui soit superflue. Peut-être que parce qu'à Naples, où la musique a toujours été faite pour être belle, on se rend compte qu'elle sait également être utile.

(texte tiré du disque "Vite perdite")


J.V: 1832-1885
sommaire
la biographie